Ma Photo

L'Indépendant du 4e

Catégories


compteur gratuit

« CDXXVI : Réaménagement des Halles (1er volet) : la "trémie" Saint-Merri | Accueil | CDXXVIII : Rue Rambuteau : quelques réflexions relatives au débat en conseil d'arrondissement. »

mercredi 01 juillet 2009

Commentaires

Flux Vous pouvez suivre cette conversation en vous abonnant au flux des commentaires de cette note.

Et si à la place du saule on mettait une colonne Morris ??

On perd en effet une pièce maîtresse du paysage de l'île de la Cité avec l'abattage de ce magnifique saule pleureur. Et beaucoup de souvenirs pour les plus -et moins- jeunes.
C'est triste.

ela s'est passé Lundi matin.En toute impunité.Et avec la bonne conscience de fonctionnaires zélés obnubilés par le principe de précaution.
Tout le monde connaît ce saule de plus de 500 ans qui à la pointe de l'île de la cité ,derrière le chevet de Notre Dame,dresse sa ramure de feuilles et laisse tomber ses branches jusqu'à la Seine.Les amoureux de Paris comme les touristes le considèrent à juste titre comme un monument du patrimoine visuel de Paris.On ne compte plus les cartes postales et les tableaux qui l'on reproduit
.Eh bien ce que ni le temps ni les guerres,ni les intempéries n'avaient détruit,la simple bêtise humaine l'a fait.Ce lundi matin ,une branche de l'arbre,pendait au dessus de l'eau et nécessitait à juste titre l'intervention de pompiers et du service de la voirie pour la sectionner proprement.
Mais cela ne suffisait pas:il fallait à l'évidence punir cet arbre.L'alibi de principe de précaution et le diagnostic de "maladie" posé à la va vite et dans l'urgence ont permis des humains
persuadés de leur bonne foi de scier et de désoucher totalement cet arbre,partie prenante du patrimoine parisien.
Ce matin Mardi la pelleteuse des démolisseurs a achevé le travail.Surtout que cet arbre ne survive pas!
Si une pierre s'était détaché des tours de Notre Dame,que dirait-on du fonctionnaire qui aurait pris la décision de raser la tour? Mais heureusement et depuis deux siècles seulement les monuments historiques sont protégés.Pas les arbres.

Jean Henriet

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.