Ma Photo

L'Indépendant du 4e

Catégories


compteur gratuit

« CMLXXI : Un surprenant marketing volatile... | Accueil | DMLXXIII : Une vue inédite de la colonne de Juillet sur l'Indépendant du 4e »

lundi 17 octobre 2011

Commentaires

Flux Vous pouvez suivre cette conversation en vous abonnant au flux des commentaires de cette note.

Il est clair que l'UMP ferait mieux de se taire plutôt que de faire certains commentaires sur les primaires socialistes. Que l'on débatte plutôt sur les programmes et sur ce qu'ont fait de tangible, et avec succès, les candidats (qui de toute façon auront pour la plupart un ministère). Les socialistes n'ont pas besoin qu'on tente de leur prodiguer une morale à deux sous, pas plus que ceux-ci n'ont à tenter de continuer à diviser la France en comparant droite et extrême droite ou en faisant croire que ce sont les rois de la démocratie. Notre président dans ce domaine n'a rien à envier à Mitterrand qui s'est comporté en roi soleil; au moins autour de Sarkozy, il y a nettement moins de morts.
J'attends avec impatience maintenant ce que va proposer Hollande, sachant que pour lui un couple qui touche plus de 4000€ est riche et qu'un soupçon d'inflation va réduire la dette de la France (techniquement, il a raison, ça réduira par la même occasion le pouvoir d'achat, les économies que les français tentent désespérément de faire, les investisseurs, la consommation… par contre cela devrait augmenter ostensiblement le chômage et le nombre de fonctionnaires qui au lieu d'être des opérationnels, seront des bureaucrates. Plus de gens dans les ministères et moins de gens sur le terrain comme pour les profs). Cependant, le cumul de mandats et les indemnités des élus après qu'ils aient quittés leurs fonctions, pas touche… Ce qui a été fait sous la droite ne risque pas d'être défait pas la gauche apparemment. Ce qui est catastrophique actuellement, c'est que les socialistes ne sont pas plus motivés que les gens de droite par leurs représentants et leurs idées.

@ Cyril : tapez pas sur les fonctionnaires, c'est sur eux que repose l'union nationale et la cohésion de la nation alors cessez de dire qu'on fout rien et qu'on coute cher c'est trop facile et simpliste ! Et pour les futurs ministres socialistes, oui j'espere bien qu'ils le seront, ca changera des habitudes de la droite, et pour un peu Martine Aubry reviendra aux affaires sociales et Segolene à l'Educ !

1°) Pourquoi aucun journaliste n'a eu la curiosité de reprendre les commentaires des socialistes en 1990 face à la proposition de Charles Pasqua concernant l’organisation de primaires en France ?

2°) Un grand moment la primaire du PS : le rêve des responsable de l'Union des Républiques Soviétiques Socialistes s'est incarné : Des socialistes qui débattent entre eux et sans contradicteurs (dans des camps ?), le tout arbitré par des journalistes ayant tous la carte du parti. Le tout 24 heures sur 24 dans tous les médias. Bravo Léonid Hollande !

1°) Réponse à Cyril... Tous les fonctionnaires ne sont pas des "bureaucrates". Il arrive que cela puisse être des profs, des infirmières, des policiers, des militaires... Il faut certes faire des économies mais une fonction publique précarisée et remplacée par des vacataires n'est pas non plus la solution.
De plus, je rappelle que j'ai une très grande admiration pour le Roi soleil donc évitons certaines comparaisons qui ont tendance à irriter le rédacteur de ce blog. La prochaine fois je censure !
2°) Pour Lionel : tu évoques Léonid Brejnev et Charles Pasqua, des personnages qui ont brillé à la fin du précédent millénaire ! Tu nous parles d'un temps que les moins de 20 ans ne peuvent pas connaître !

Ca tombe bien, le programme du PS date des années 80, puisqu'il n'a pas intégré les conséquences des décisions prises par les gouvernements socialistes français dans les années 80/90 (libéralisation des mouvements des capitaux, ce qui favorise les paradis fiscaux et la concurrence fiscale entre Etats, marché unique, fin des droits de douanes face à des pays "progressistes" protectionnistes, à l'image du Brésil, libre circulation des personnes qui a surtout bénéficié aux esclavagistes modernes que sont les "passeurs" d'immigrés illégaux...). Le jour où les socialistes résoudront leurs contradictions, la France se portera mieux !

@Julien12 et @notre vénéré rédacteur : il ne faut pas transformer ce qui est écrit.
1) Je critique les postes de bureaucrates et non les opérationnels dans le fonctionnariat (ce que je critique également aussi dans le privé, mais c'est l'argent des actionnaires, c'est leur problème !). Nous sommes bien d'accord que les personnes sur le terrain sont nécessaires, qu'ils soient policiers (encore faut-il qu'ils soient autorisés à faire leur métier, on les cantonne souvent à des fonctions qui ne relèvent pas de la sureté publique et contre leurs avis), infirmières, professeur, postier, etc... Par contre, recruter 4 personnes pour le même poste dans une trésorerie, une préfecture, une mairie ou un ministère, créer des commissions à tout vent qui ne produisent rien : NON ! La moitié de mes proche sont fonctionnaires et alors que les opérationnels se plaignent, à raison, de leurs conditions dégradés de travail, les autres se plaignent d'être dans un système dans lequel ils n'ont pas grand-chose à faire. Et quand ils veulent faire plus, ils ne doivent pas faire de vagues au risque d'être placardisés. @Julien : à mon avis, il faut recruter plus d'opérationnels et leur donner les moyens de faire leur métier et arrêter de recruter des bureaucrates, votre interprétation de ce que j'ai écrit est manichéenne, il faut être plus méthodique dans les explications de texte pour éviter le hors sujet.
2) En quoi l'union nationale et la cohésion de la nation reposeraient-elles sur les fonctionnaires ? C'est les opposer au reste du monde. Ca rime à quoi ? Je suis marié à une prof et franchement, nous avons beau retourner vos affirmations dans tous les sens, nous ne voyons pas. Au moins votre réflexion aura eu le mérite de la faire sourire et moi de m'interroger sur les raisons qui peuvent pousser une personne à faire de pareilles affirmations. Pour ma culture personnelle, je suis impatient que vous développiez cette partie. Dans le même genre, on peut opposer blanc et noir, haut et bas, avec ou sans sucre… Avec ce genre de discours, l'extrême gauche et l'extrême droite ont de beaux jours devant eux ! pfff…..
3) Mille excuses pour la comparaison avec le Roi Soleil qui se limitait à une comparaison pour le goût du faste. Une comparaison avec Philippe IV le Bel serait-il plus acceptable ?

Réponse pour Cyril.

Ben en fait Philippe le bel, j'aime beaucoup aussi et on ne peut pas dire qu'il avait le goût du faste.

S'il y en a un que je n'aime pas trop parmi nos "grands rois" et qui pourrait coller c'est François Ier... Le genre à se faire construire un immense palais comme Chambord et à ne jamais le finir tout en étant aussi capable des pires catastrophes (du genre son arrestation et son emprisonnement par Charles Quint après la défaite de Pavie en 1525).
En plus en ce qui concerne le président de la République visé, il y a le prénom en commun et la naissance en Charente (l'un à Cognac,l'autre à Jarnac).

Exact ! l'alliance du faste dispendieux avec un soupçon d'intrigues et quelques morts suspects à la clef. Bien vu. Alors que Philippe Le Bel n'avait que la partie intriques, une gestion pas très efficace du trésor royal et "quelques" morts bien ciblés, mais ses dépenses étaient liées à ses guerres, pas au faste. Merci de la leçon.
;-)

Je suis moins sévère que cela avec Philippe le Bel pour lequel j'ai une certaine tendresse. Il a par exemple établi une administration comptable qui est à l'origne de la Cour des Comptes. On peut certes lui reprocher un certain machiavélisme (avant l'heure) mais pendant son règne, l'Occident a connu le début d'une crise économique qui n'a fait que s'aggraver pendant tout le triste XIVe siècle... En temps de crise, il n'est pas facile de gouverner !
A la même époque le roi d'Angleterre Edouard Ier était de la même trempe.

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.