Ma Photo

L'Indépendant du 4e

Catégories


compteur gratuit

« DCCCL : L'Indépendant du 4e : trois ans. Un bilan... participatif ! | Accueil | DCCCLI bis : nouveau record de fréquentation hier »

lundi 28 mars 2011

Commentaires

Flux Vous pouvez suivre cette conversation en vous abonnant au flux des commentaires de cette note.

Une école maternelle a été fermée il y a 2 ans au 32 rue François Miron ! Et maintenant c'est la gardienne, Sylviane Cano, qui en fait les frais à travers ces menaces d'expulsion et d'indemnités pharaoniques. C'est injuste qu'on veuille la traiter ainsi après 35 ans de travail, de dévouement et de gentillesse avec les enfants de cette école ainsi que pour les parents. Si nous laissons faire cela, plus personne ne sera à l'abri de pareils agissements dans notre arrondissement, la justice sociale qui sert pourtant de fond de commerce dans les discours de Madame Bertinotti sera publiquement bafouée.

J'espère, pour cette femme âgée et malade, que la mairie voudra trouver une solution rapide et satisfaisante à son problème de logement

Brigitte Cazaux

Soyons attentifs aux problèmes graves des habitants du 4ème arrondissement

Après 36 annnées de services à la satisfaction générale, vous voulez faire expulser Mme Cano de son logement de fonction sans lui proposer aucun relogement. Le sort de cette femme mise à la retraite aux revenus très modestes ne semble pas importer en dépit des thèmes généraux de vos discours.
Je constate qu'on peut se prétendre social sans se montrer simplement humain, qu'on peut prétendre exercer une magistrature sans avoir un minimum de sens de responsabilités. Prétendre servir ses concitoyens en se montrant indifférent au sort des personnes en difficulté.
Tristes constatations. S'il vous plait, ressaisissez-vous

Tant de dévouements pour nos enfants, le bien être de nos chères têtes blondes dans cette petite école familliale et au bout du compte on laisse tomber une des personnes les plus importantes pour eux, Sylviane la gardienne. Je me souviens pourtant des promesses faites - au cours des discussions et au moment de la fermeture de F. Miron- par la Mairie, assurant tous les parents du relogement de notre gardienne. Pourquoi y a -t'il des agissements différents pour l'ancienne directrice ? Pourquoi ne pas agir de la même sorte pour Sylviane ? Pourquoi autant de différence dans cet arrondissement qui se veut social, humain pour tous ces concitoyens ? Quid de Sylviane ??
J'espère que la Mairie retrouvera ses esprits et tiendra compte de la situation de Sylviane en lui trouvant très rapidement un F1. D'ailleurs en face de chez moi, des appartements sociaux sont libres depuis plusieurs mois, pourquoi ????

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.

Des blogs perso du 4e... Un autre regard !